Le coaching mental

Coaching en développement personnel
Pourquoi faire appel aux coaching en développement personnel ?
décembre 2, 2019
Le coaching mental

Largement utilité dans les milieux sportifs ou autres compétitions, la préparation mentale ou coaching mental tend à optimiser les résultats. Aux vues des retours positifs et depuis quelques années, ces méthodes sont proposées au grand public pour les aider dans tous les domaines.

Les différentes cibles du coaching mental

Chacun sait que la réussite est en partie liée à un mental bien forgé. C’est pourquoi, hormis les sportifs, de plus en plus d’individuels font appel aux services d’un professionnel du coaching. Sur le plan personnel, en entreprise, en groupe, en individuels, adultes, enfants ou adolescents se livrent à des séances pour de multiples raisons.

Les apports d’un coaching

Développer et optimiser les performances, tels sont les maîtres mots du coach. Et cela passe par un épanouissement psychologique de chacun. Ainsi, certains éléments extérieurs peuvent « parasiter » notre mental et rendre moindre les résultats escomptés. Ces séances permettent de mieux appréhender, voire de se débarrasser de la pression par exemple, ou de croyances diverses interdisant une avancée majeure. De même, concentration et confiance en soi sont amenées à leur paroxysme. Très utile par exemple chez les étudiants, des séances spécifiques apprennent à gérer le stress et la peur, interdisant ainsi tout blocage dû à l’enjeu. Ces méthodes, éprouvées par des joueurs d’échecs ou des personnes devant se produire sur une scène ont fait leur preuve et donnent des résultats établis lors des examens importants.

L’adolescence, période tourmentée s’il en est, trouve dans le coaching des réponses à ses peurs. Le stress dû à la violence scolaire, aux addictions, à la dépression ou à la peur de l’échec scolaire est anéanti en quelques séances par un coach empathique et à l’écoute.

Une maladie grave, invalidante ou chronique et ses traitements intensifs et lourds sont souvent vécus comme un cataclysme. Or, il est prouvé médicalement qu’une attitude positive face à cette épreuve aide à la guérison. Le coaching peut aussi aider dans ce domaine. En travaillant sur l’acceptation, le malade retrouve peu à peu la motivation et l’estime de soi.

Les outils proposés par le coach

Le coach a, à sa disposition, plusieurs pratiques qu’il utilise en fonction du patient et de la problématique à résoudre.

Les techniques de Programmations Neurolinguistiques font partie de ces outils. Elles consistent à comprendre comment une personne réfléchit et ce qui l’amène à atteindre ses objectifs ou pas. Ce constat établi, les changements sont opérés en lui apprenant à penser d’une autre manière plus en corrélation avec elle-même et avec les autres.

Technique utilisée notamment dans les cours de yoga, la visualisation mentale débarrasse le cerveau des idées négatives empêchant d’obtenir un résultat optimum. En canalisant et maîtrisant sa pensée, un dirigeant d’entreprise mettra ainsi en valeur toutes ses qualités lui permettant de réussir un rendez-vous primordial. Par la représentation de cette situation en amont, il éradiquera émotions refoulées ou non, stress et anxiété. Souvent accompagnées par l’autohypnose et la relaxation, ces séances peuvent être transposées à tous les actes de la vie générant un mal-être ou une angoisse importante.

Le feedback est généralement proposé à des coachés en manque d’autonomie. Souvent utilisé en management, il aide les personnes à parvenir à leur objectif. La technique consiste à « décortiquer » une situation en analysant l’acte tout en valorisant les points forts. En tenant compte des sentiments ressentis, le professionnel aidera son patient à trouver les clés pour parvenir à franchir les prochains paliers jusqu’à la réalisation finale.

Les techniques sont nombreuses et cette liste n’est pas exhaustive. Dans ce domaine, sont aussi souvent proposées : l’analyse transactionnelle, les neurosciences cognitives, la Gestalt-thérapie …

Le choix d’un coach mental

Ce choix demande une grande prudence. En effet, aucune formation n’est obligatoire pour pratiquer ce métier, ce qui laisse la porte ouverte à quelques cabinets farfelus. Dans un premier temps, vérifier que le professionnel est bien titulaire d’une formation. Souvent délivrés en école privée, certains diplômes sont d’ailleurs reconnus par l’Etat.

En Suisse, un cabinet tenu par un jeune diplômé en préparation mentale et en coaching personnel doit retenir votre attention. Installé à Genève, Antoine Prud’homme propose, entre autres, une reconnexion à soi pour obtenir le meilleur. Riche de nombreuses expériences notamment auprès de sportifs, il sait accompagner et libérer les liens qui empêchent l’aboutissement de projets.